Poussette, Casseroles et Sacs à Dos

La vie d'une famille nombreuse ordinaire à la recherche du mieux vivre ensemble

Sydney… ses plages… ses surfeurs…

Charpente de l'Opéra de SydneyAh Sydney ! Tout le monde se fait une vague idée, utopique ou non, de ce qu’est la plus grande ville des antipodes. Historiquement, ce nom a été donné aux gens qui vivaient de l’autre côté de la Terre et qui donc, c’est logique 😉 avaient les pieds à l’envers… Nous adorons cette image: le « fantasme » australien du Moyen Âge et en parallèle le « fantasme » australien moderne: beaux, grands, blonds, planche de surf sous le bras et surtout le soleil…

Opéra de SydneyAh le soleil ! Nous qui pensions qu’à Sydney il faisait toujours beau… On s’est quand même pris 8 jours de pluie et force est de constater que tout bon « sydneysider », s’il se promène en t-shirt, se promène aussi avec son parapluie… Et oui, même si les températures sont clémentes, il pleut souvent… Et non (malheureusement), mis à part sur les plages très prisées et très branchées, il n’y a pas partout de beaux surfeurs ou de belles surfeuses la planche sous le bras !

Visite du Jardin ChinoisÀ bas les clichés et visitons cette ville…

Circular QuaiPremiers pas, on ne logeait pas loin du quartier chinois. OK, on était prévenu, donc beaucoup d’Asiatiques, de restos chinois, de commerces chinois et puis finalement malgré les kilomètres parcourus quand huit restos sur dix sont asiatiques, on finit par se demander si on est bien en Australie. Entendons-nous bien, le problème n’est évidemment pas de croiser des Asiatiques, mais de savoir où se cachent les Australiens?

Harbour BridgeOn apprendra que même si son passé est européen, en tant qu’ancienne colonie anglaise, destinée dans un premier temps à éliminer tous les « indésirables » (prisonniers, orphelins et autres pauvres mauvais bougres), son avenir aujourd’hui est définitivement tourné vers l’Asie.

Darling HarbourMais sans aucun doute, la baie de Sydney avec son incroyable opéra, le Harbour bridge et toute la balade du Darling Harbour, n’ont pas volé leur réputation. C’est magnifique ! A la nuit tombée, prendre un ferry pour simplement se promener de quai en quai est merveilleux.

Blue Mountains
Les 3 soeursAprès cinq jours dans la city, deux heures de train et 25 min sac au dos pour trouver notre hôtel… (que du bonheur ;)) nous arrivons à Katoomba au cœur des légendaires montagnes bleues. Alors malgré la fatigue, on motive les troupes pour une petite (juste 2 heures) balade pour profiter du site.
Forêt d'eucalyptusC’est effectivement très beau et on a bien fait d’en profiter car le reste du séjour sera…. sous la pluie! Dommage! On a donc eu l’occasion de sillonner Katoomba : la ville donne l’impression étrange d’être figée dans le temps depuis 20 ans. Mises à part les boutiques de sports extrêmes, ici se mêle un bric à brac de magasins de seconde main et de « kanchakancha » comme on dit chez nous. Loin, très loin de la modernité de Sydney, on nous a même renseigné un espèce de « buibui » vendeur d’herbes à la place d’une pharmacie!

Manly Beach
Manly - The CorsoRetour donc sur Sydney, (re) 25 min sac au dos, 2 heures de train, 20 min de RER et 30 min de ferry (qui dit qu’on ne peut pas voyager avec des enfants?) pour arriver cette fois à Manly beach. On va enfin pouvoir voir un peu les surfeurs australiens, enfin si le temps le permet… La faute à la queue du cyclone qui sévit sur le nord-est du pays, et là on se dit qu’on est quand même content d’être ici et pas encore à Cairns…

Manly BeachLe long de ces plages mythiques se dressent les plus belles maisons rencontrées jusque là, quartiers ultra sélects et grosses voitures. Etant donné le prix extravagant de l’immobilier à Sydney, une seule question nous vient en tête … Mais où travaillent les gens qui vivent ici? Et vu le nombre de planches de surf dans les cours c’est qu’en plus, ils prennent du temps pour vivre… Car c’est tout un art de vivre qui semble se dégager de ce lieu. Qu’il pleuve ou qu’il vente, l’Australien continue sa route tranquillement et les surfeurs sont effectivement au rendez-vous…

Un tout grand merci à Loïc et à Patricia pour la bonne soirée qu’on a passée chez eux, et à tous ces Australiens qui ayant le contact très facile n’ont pas hésité à nous donner de bons conseils ou tout simplement à échanger quelques moments avec nous.

« »

© 2017 Poussette, Casseroles et Sacs à Dos. Theme by Anders Norén.

%d blogueurs aiment cette page :