La nuit de feu Couverture du livre La nuit de feu
Eric-Emmanuel Schmitt
Editions Albin Michel
2015-09
192

A vingt-huit ans, Eric-Emmanuel Schmitt entreprend une randonnée dans le grand sud algérien. Au cours de l'expédition, il perd de vue ses compagnons et s'égare dans l'immensité du Hoggar. Sans eau ni vivres durant dans la nuit glaciale du désert, il n'éprouve nulle peur mais sent au contraire se soulever en lui une force brûlante. Poussière d'étoiles dans l'infini, le philosophe rationaliste voit s'ébranler toutes ses certitudes. Un sentiment de paix, de bonheur, d'éternité l'envahit. Ce feu, pourquoi ne pas le nommer Dieu ? Cette nuit de feu - ainsi que Pascal nommait sa nuit mystique -, Eric Emmanuel Schmitt la raconte pour la première fois, dévoilant au fil d'un fascinant voyage intérieur son intimité spirituelle et l'expérience miraculeuse qui a transformé sa vie d'homme et d'écrivain. Les chemins qu'il trace ici sont inscrits en chacun de nous.

 

Notre Avis:

La presse à abondamment parlé de ce livre, principalement pour le “scoop” qu’il renferme, soit, comment Éric-Emmanuel Smith a  trouvé la foie lors d’un voyage professionnel en Algérie, à l’âge de 28 ans.

Si le thème de la religion, ou plutôt des religions, est bien présent dans le livre, c’est surtout le voyage initiatique qui le rend passionnant. Ce qui le rend magique, c’est que la quête spirituelle de l’auteur, au-lieu de générer un replis sur lui-même, lui permet au contraire de mieux comprendre et de s’ouvrir à l’autre. Ce qu’il découvre n’est d’ailleurs jamais nommé, ni défini et raconté en quelques lignes avec énormément de pudeur.

Ce livre comblera celui qui aime les voyages tant pour ce qu’ils font découvrir du monde que de soi-même.