Quelles sont les 2 questions qui reviennent le plus depuis que nous commençons à évoquer notre projet? Je vous le donne en mille… vous y avez sûrement pensé…

En number one, “Vous avez gagné à l’Euromillion?” et en deuxième position, “Et les enfants?”

Bon allez, on avoue, peut-être que nous aussi, on aurait posé les mêmes questions il y a quelques temps…

Pour la première question, alors là dommage…. mais vraiment dommage, ça nous éviterait pas mal de nuits agitées, à retourner nos comptes et les solutions possibles dans tous les sens, à faire des plannings avec le budget nécessaire, le difficile équilibre entre les pays “chers” et les moins “chers”….

Bref, ce projet disons que nous l’envisageons comme un investissement humain… Certains s’achètent une grosse voiture ou une super villa quatre façades, nous on l’a toujours dit, notre truc, c’est voyager…

Sauf qu’un mec qui annonce qu’il achète une grosse voiture, ça fait moins tiquer qu’un mec qui dit “Je vais faire le tour du monde!” … Ah là là les barrières de l’éducation…

Pour la deuxième question, ceux qui nous connaissent un peu savent à quel point nous sommes “parents poules”, on a déjà du mal à se séparer de nos enfants quatre jours, alors sept mois… Comment pouvoir imaginer une demi-seconde… On n’entreprend pas un projet pareil sans penser aux enfants… On ne pense qu’à eux d’ailleurs…

Et la stabilité dans tout ça?

Nous sommes intiment convaincus que ce qui fait la stabilité d’un enfant ce n’est pas un lieu qui serait toujours le même mais une famille unie, un petit cocon où il se sent en sécurité… même au bout du monde! Quel beau cadeau que de pouvoir passer un maximum de temps avec sa famille.

Comme dirait Mateo: “On va vivre une aventure tous ensemble!”